Les facteurs de risque de suicide chez les jeunes

suicide chez les jeunes

Le nombre de jeune qui se suicide atteint un chiffre assez inquiétant. En effet, il fait partie des premières causes répertoriées comme étant la cause de la mort pour cette tranche d’âge. La période de l’adolescence est un moment très cruciale pour ces derniers avec l’apparition des différents changements physiques, par rapport à la perception et ainsi que par rapport à leur environnement. Pour les aider à gérer leur émotion et leur souci durant cette période, il faut déterminer les facteurs de risques afin de prévenir les suicides.

Une situation familiale instable

Il est important qu’un jeune puisse évoluer dans un environnement stable. En effet, il a besoin d’avoir une base solide pour se forger lui-même en grandissant. Cette instabilité peut se montrer par la présence de parent divorcé, par la maltraitance vécue durant l’enfance, etc. Le jeune va présenter des blessures internes qu’il va porter avec lui toute sa vie si elles ne sont pas résolues. À un moment donné, des situations qui lui seront hors de contrôle peuvent alors le pousser à se suicider. C’est pourquoi un enfant ou un jeune qui présente des problèmes de famille doit prendre en contact avec un professionnel du sujet pour s’exprimer. Il a surtout besoin d’être écouté et d’être compris. Le soutien est très important pour le développement du jeune et principalement pendant la période où il évolue vers la maturité. Le manque de soutien est une cause très rencontrée de suicide chez les jeunes. L’entourage dans ce cas doit se poser la question : où consulter un psychologue à Woluwe-Saint-Pierre ? Afin de l’aider à avancer dans la vie malgré sa situation.

Les changements rencontrés à l’adolescence

Une personne passe par différentes périodes dans sa vie dont l’adolescence. Il s’agit d’une période très redoutée par les parents. En effet, le jeune va connaître des changements physiques avec les cheveux, la voix pour les hommes, les seins pour les femmes et surtout par rapport aux hormones. Ces derniers commencent à avoir une influence importante par rapport au psychique. Il y a les sautes d’humeur, la perception de sentiment plus précise, un besoin d’appartenance pour s’affirmer. Toutes ces nouvelles choses dans la vie peuvent être difficiles si le jeune n’est pas accompagné. Ces changements peuvent induire à une mauvaise appréciation de lui-même par rapport à son corps. D’ailleurs, ce manque de confiance en soi peur engendre des problèmes vis-à-vis de la relation avec les autres. Les relations sociales sont importantes à cet âge. Une difficulté à s’adapter peut avoir de réelle conséquence sur le ressentie et peut induire à penser au suicide.

Les troubles psychiques

Les troubles psychiques sont pour la plupart du temps les raisons de cette envie de suicide. La dépression, le stress, l’anxiété, etc. sont au centre des pensées sur la mort. D’autant le plus, le risque est plus s’il y a des antécédents dans la famille. Tout est relié entre les problèmes familiaux, les changements dans la jeunesse vers la maturité et les troubles mentaux. À cela s’ajoutent les dépendances vis-à-vis de l’alcool ou d’autres substances. Certains de ces facteurs sont des reflets extérieurs de la souffrance interne de ces jeunes. Ils se réfugient alors vers des activités ou vers des personnes qui leur font oublier le vrai problème intérieur avec lequel il lutte chaque jour. A l’instant où des événements qu’ils considèrent d’insurmontables se présentent, l’envie de suicide entre alors en cause. L’entourage doit-être bien attentif pour l’aider au mieux surtout si des symptômes antérieurs se sont déjà présentés et surtout pour le cas de présence où il y a eu déjà des antécédents dans la famille.

Related posts

Leave a Comment