Comment faire pour réconcilier les frères et sœurs ?

dispute frère et soeur

La dispute entre frères est une chose courante dans la famille. Leurs relations peuvent être tendues étant donné qu’ils se disputent souvent pour tout et pour rien. Ils se chamaillent à cause d’un jouet cassé, du programme télé, … Parfois, ils oublient vite leurs querelles mais  des fois leur dispute s’éternise et ils ne se parlent plus entre eux. Ce qui pourra affecter la vie familiale. Voici donc 3 étapes pour aider les frères et sœurs à se réconcilier après une dispute.

Première étape : Écouter chacun à part

Les disputes entre frères et sœurs sont normales. En effet, il s’agit d’une preuve des liens qui les unit et qu’ils s’aiment mutuellement. Parfois, leurs disputes sont violentes et ils n’arrivent plus à se réconcilier tout seuls. Ils ont donc besoin d’un intermédiaire pour les aider. Les parents pourront jouer ce rôle mais il est aussi possible de faire appel à un psychologue. D’ailleurs, un contact psychologue à Woluwe Saint Lambert est disponible sur internet. Cette première étape consiste seulement à écouter chacun à part. Le but est de savoir la source de leurs querelles et avoir la version de chacun d’eux sans avoir à les juger. Ils pourront ainsi parler librement de la raison pour laquelle ils se sont disputés et pourquoi ils ne veulent plus se parler. Cette étape est très importante étant donné qu’elle permet aux enfants d’avoir la confiance en soi et d’avoir la garantie qu’ils se font entendre et qu’ils sont écoutés. Le médiateur ne doit à aucun cas porter des jugements mais tout simplement les faire parler et écouter.

Deuxième étape : organiser une table ronde

Après les avoir écoutés à part, la table ronde sera la deuxième étape. Elle consiste à organiser un tête-à-tête entre les frères et sœurs et les faire parler l’un en présence de l’autre. L’objectif de cette étape est de les permettre de s’exprimer afin qu’ils puissent prendre conscience des sentiments de l’autre. Ils pourront, ainsi, vider leurs cœurs et déballer le fond de leurs pensées. D’ailleurs, c’est en s’écoutant mutuellement qu’ils arriveront à comprendre les conséquences de leurs comportements et de leurs fautes. Ainsi, le fautif finira par s’excuser et l’autre à pardonner. Ils trouveront donc eux-mêmes la solution à leurs disputes. En effet, cette deuxième étape leur permettra de connaitre et de prendre en compte les sentiments des autres. D’ailleurs, le fait de s’écouter consolide davantage les liens fraternels.

Troisième étape : trouver un terrain d’attente

Quand ils auront fini par comprendre leurs erreurs et se rendent compte des sentiments des autres, le médiateur pourra prendre la parole et les inciter à trouver eux-même des terrains d’entente afin d’éviter d’éventuelles disputes et se réconcilier. Néanmoins, si les frères et sœurs sont encore des enfants, il reste préférable de les sanctionner afin de leur faire comprendre que leurs gestes ne sont pas bien. Cependant, il faut privilégier les sanctions aux punitions. En effet, les sanctions permettront à chacun de se remédier à leurs fautes. De plus, ils permettront aux enfants de s’entraider et de renouer leurs liens.

Related posts

Leave a Comment